lundi 24 avril 2017

"Il me cherche ! ", Comprendre ce qui se passe dans son cerveau entre 6 et 11 ans (Isabelle Filliozat)


Des livres sur la petite enfance j'en ai lu plusieurs, j'ai suivi beaucoup de discussions sur le sujet mais finalement avec deux filles qui vont fêter leur 6 et 8 ans je viens de me rendre compte récemment que j'étais face à des comportements nouveaux qui me déstabilisent ! Fort heureusement, j'ai une amie qui avait mieux anticipé que moi cette nouvelle période et qui m'a instantanément prêté le livre "Il me cherche" d'Isabelle Filliozat. J'avais dévoré "J'ai tout essayé" j'étais donc convaincue qu'il allait m'aider ! Ces deux livres coûtent 18 € mais il existe des version à 6,50 €, ça vaut vraiment le coup de les avoir et de se les prêter entre copines ! 



Pourquoi j'apprécie ce livre ? Tout simplement pour son format, il est facile à lire car il peut se lire dans l'ordre ou dans le désordre ! On peut aller piocher dans les différents chapitres ce qui nous intrigue chez nos enfants et y revenir par la suite face à de nouveaux comportements... J'aime les illustrations d'Anouk Dubois qui permettent d'égayer des sujets parfois un peu dur à vivre ! Et ce que j'aime par dessus tout ce sont les petites bulles où l'on peut lire ce que l'enfant pense et ça j'avoue que ça me parle énormément ! Ma maxi n'est pas capable à l'heure actuelle de me dire comment elle ressent les choses mais honnêtement je la retrouve beaucoup dans ces pensées d'enfant écrites par Isabelle Filliozat. J'apprécie également l'alternance fille-garçon et papa-maman au cours du livre ça évite les clichés ! 

Évidemment si j'ai choisi ce livre c'est pour son aspect bienveillant ! Ce livre ne cherche pas à nous dire comment faire face à telle ou telle situation (et heureusement car chaque enfant et chaque parent est unique !) mais cherche à nous expliquer les causes potentielles des réactions de notre enfant. Et, personnellement, quand je comprends le pourquoi je suis plus à même de réagir d'une façon plus adaptée. Cela ne veut donc pas dire qu'en lisant ce livre on va trouver des solutions toutes faites pour réagir face à notre enfant mais qu'en comprenant mieux, nous allons pouvoir explorer de nouvelles pistes de réaction. Ce qui compte le plus est de maintenir une relation de confiance et d'échange, et pour cela, moi je retiens qu'il faut essayer des choses et qu'il faut accepter de se tromper et de le dire. 
 C'est un excellent livre à laisser en évidence aux toilettes, il se pourrait même que des invités ou que votre conjoint le lisent en toute discrétion...
Je vous fais part de mes notes tout à fait personnelles à la lecture de ce livre. Attention les âges sont à prendre avec précautions car notre enfant réagit peut-être à 8 ans, avec des réactions du chapitre des 6 ans mais également du chapitre des 10 ans, ce ne sont que des indications !

Mode d'emploi 
Ce livre est centré sur la compréhension de ce qui se déroule dans la tête de nos enfants et sur les réponses que nous pouvons donner à leur comportements et surtout à leurs besoins
Quand on s'est arc-boutés pour pousser une porte il peut être déconcertant de se rendre compte qu'il suffisait de la pousser ! 
Imaginer d'autres solutions demandent un peu de temps et de sérénité ! 
Il n'est pas simple d'évaluer le besoin d'autonomie de l'enfant et de doser la réduction de notre contrôle... d'autant que ce besoin est fluctuant d'un jour à l'autre. 
Mais la vraie question à se poser est : est-ce que mon enfant peut se confier à moi ???

1 : C'est de la bonne graine 
Les pistes que je retiens face à une crise sont : Proposer un verre d'eau à un grand en crise, le câliner, ou lui proposer un jeu. 
Favoriser le contact physique pour permettre la sécrétion d'ocytocine (bonheur), la dopamine (joie), la sérotonine (sérénité). 
"Ma figure d'attachement est là, je suis protégé, je peux montrer mes émotions " page 39.

2 : Accueillir leurs émotions 
P67 : Face a une situation, ni questions ni commentaires je laisse un peu de silence et je peux l'entendre résoudre son problème toute seule ! Elle se sentira capable "on m'a volé ma gomme.." Il est important que l'enfant se sente capable de résoudre ses problèmes, alors que si l'on fournit des solutions ça l'aidera peut être sur le moment mais pas dans la vie car il ne développera pas sa confiance en soi à trouver lui même des solutions 
P68 : elle pleure : j'écoute et je mesure sa douleur. Je peux utiliser l'imagerie mentale ces larmes sont chargée de toxines comme du poison qui a besoin de sortir pour qu'elle s'en libère...
P70 : elle est furieuse, Le coussin dédié est toujours valable comme plus jeune mais on fait attention qu'en tapant le coussin de colère l'enfant fasse de grands gestes pour ouvrir le plexus respirer profondément. On peut les aider en les entourant par derrière pour qu'il sentent notre respiration et que la leur se calme. 
Piste du sucre : difficulté à réguler la glycémie. 


Face à une peur, on peut proposer un jeu de rôle où c'est l'adulte qui a peur et qui exagère énormément de façon à réussir à en rire avec son enfant....

3 : 6-7 ans l'âge de l'imaginaire 
Attention c'est une période où ils sont particulièrement sensibles à la moquerie. ( Ami imaginaire, mensonge, ne veut rien goûter de nouveau)

4 : 7 ans l'âge de raison 
Quand il refuse de s'habiller a-t-il pu choisir seul ses habits ? On peut s'interroger à quel moment l'ai-je considéré comme petit sur d'autres sujets ? S'il se comporte comme un plus jeune pour s'habiller c'est peut être qu'il se sent considéré ainsi dans d'autres domaines, pas forcément par nous....
Essayer de rendre plus ludique les tâches quotidiennes ( jeter le linge dans le panier comme si c'était un panier de basket...)


Faire ensemble plutôt qu'imposer ordre demandes récompenses punitions ce n'est guère motivant.
Jamais de jeux de pouvoir autour de la table !!!
Elle veut un soutien-gorge ! Il faut réussir à comprendre qu'elle a envie d'être une grande mais il faut aussi rappeler l'utilité d'un soutien-gorge qui est pour les personnes ayant de la poitrine ! On peut donc tenter de trouver ensemble comment lui permettre de se sentir grande d'une autre façon et aborder avec elle comment elle pense réagir face à la pression de ses camarades....

5 : 9 ans justice et perfection 
Isabelle Filliozat y aborde les tocs, les tics, Le manque de concentration, 

6 : 10 ans : la confiance 
L'enfant se fait plus confiance mais la pression de ses amis est extrêmement forte. La question de confiance est centrale à cet âge là. 
Attention au fait que les récompenses ne sont ni plus ni moins que des récompenses qui font que l'enfant fait pour nous faire plaisir et non pas pour lui. On peut ainsi fabriquer des futurs adultes toujours dans l'attente de félicitations pour ce qu'ils font (et je suis extrêmement bien placée pour en parler...). Avez-vous remarqué comme certains enfants ont besoin très tôt qu'on vienne voir ce qu'ils font, regarde vers l'adulte pour s'assurer qu'on les regarde, tandis que d'autres n'en ont rien à faire qu'on les observe... Il faut essayer de ne pas favoriser encore plus cela.... insister plus sur l'action "j'ai vu que .." plutôt que sur le résultat.... 

7 : 11 ans : les prémisses de l'adolescence 
Je retiendrai qu'il faut tenter de privilégier des activités plaisir à faire ensemble. Au niveau de la communication pour la réalisation des tâches quotidiennes, comme pour les plus jeunes, plutôt que faire de longues phrases pour obtenir quelque chose, un simple mot peut être beaucoup plus efficace. L'enfant sait que si on lui dit "brosse à dent" c'est évidemment pour qu'il aille se laver les dents. Il n'est pas nécessaire de lui dire "il est l'heure d'aller se laver les dents" on lui laisse ainsi le pouvoir de prendre une décision...

Que se passe t-il en nous, parent ? 
Pourquoi est-on aussi agressif ? Il faut lui montrer que nous arrivons à nous contrôler, à nous maîtriser car c'est finalement ce qu'on lui demande à lui, alors montrons l'exemple, allons souffler, changer de pièce ou boire un verre d'eau quand on sent qu'on perd le contrôle de nous-même ! (Facile à écrire beaucoup plus dur à faire...)

Conclusion
La période de présence des enfants à la maison est finalement courte alors profitons en pour passer des bons moments !!!!!


Ce ne sont que des notes, le mieux reste de lire le livre complet :-)




5 commentaires:

  1. J'adore cette femme exeptionnelle, merci pour la découverte de cet ouvrage

    RépondreSupprimer
  2. lacoste violetta24/04/2017 23:50

    J'ai adoré ce livre grâce à vos notes qui sont pour moi plus que bien détaillées. C'est exactement de quoi j'ai besoin en ce moment ! Merci pour cette chouette découverte? je vais aller me chercher le livre.

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai aussi, ses livres sont toujours super mais cette collection là est particulièrement réussie. A relire souvent quand on s'oublie un peu dans le quotidien.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...