dimanche 4 septembre 2016

[Expérience scientifique] Avoir des phasmes à la maison ou comment vivre des émotions fortes et apprendre en s’amusant ?

Quand j’étais petite il était courant d’avoir un poisson rouge chez soi ce qui a été mon cas jusqu’à ce que mon chat en décide autrement…  De nos jours, avoir des phasmes à la maison présente à mon sens beaucoup plus d’intérêt que les poissons rouges. C’est d’ailleurs un insecte qui est de plus en plus présent dans les salles de classe de maternelle ou de primaire. Vous ne connaissez pas encore ce drôle d’insecte ? Il est très attachant pourtant !!!



Les phasmes sont donc des insectes (6 pattes et 2 antennes) dont certaines espèces vivent dans nos jardins : les phasmes bâtons. Il n’est pas évident de les voir quand on ne se doute pas de leur présence car ils ressemblent comme le nom l’identique à des bâtons, ou brindilles. Mais une fois que l’on sait que l’on peut en trouver, il est alors tout à fait possible d’en voir. La preuve ? Nous en avons trouvé un sur une chaise en bois dans notre jardin, ce qui nous a valu de commencer notre aventure avec les phasmes (puis un second dans le rosier). Cette découverte a eu lieu le 16 mai, c’est-à-dire 4 jours avant les 7 ans de ma maxi-chouquette. « Oh maman, c’est vraiment un magnifique cadeau !!!! » Autant dire que même mon homme n’a pas pu résister à cet engouement, et nous avons pu conserver ce phasme dans un bocal en verre avec une compresse laissant passer l’air maintenue avec un élastique en guise de couvercle. Ma maxi-chouquette a été de suite chercher du lierre pour le nourrir, comme dans sa classe où sa maîtresse lui avait déjà expliqué comment les nourrir, leur pulvériser de l’eau, nettoyer les crottes et trier les œufs.



Ma gentille petite maxi a, dès le lendemain, été voir sa maîtresse pour lui conter la jolie surprise découverte dans le jardin et lui glisser que sa petite sœur aimerait vraiment beaucoup avoir elle-aussi un phasme ! Mercredi midi, je me retrouvais à aller chercher ma maxi avec le bocal, le phasme et ma mini excitée pour aller récupérer un second phasme. 
Au final, ne me demandez pas pourquoi, nous en avons pris 2 ! Nous étions donc devenus les heureux propriétaires de 3 phasmes dans notre bocal. Ils ont été baptisés « Brindille » pour celui de notre jardin, « Riquiqui » pour le plus petit et « géant » pour le plus grand. Mon homme s’est alors rendu compte que l’aventure allait durer plus longtemps que prévu mouhahahah…. Et nous avons investi dans un terrarium trouvé sur le bon coin !

Intérêt des phasmes selon moi :

  • -          Découverte de la mort : ma maxi-chouquette a fait la douloureuse expérience de la mort du phasme trouvé dans notre jardin, « Brindille » le jour de ses 7 ans… Pour elle, c’était sa première confrontation à la mort. Pour ma mini-chouquette (5 ans) ça a également été beaucoup de tristesse à gérer. Ma maxi a refusé de se séparer de son phasme, nous avons donc créé un « cimetière » dans un autre bocal en verre… Mon père lui a rapporté un autre phasme de son jardin espagnol qui était beaucoup plus grand, d’où son petit nom « Grand Machin » et lui aussi est mort quelques jours après son arrivée chez nous. Il semblerait que les phasmes nés dans la nature supportent mal la vie en captivité ou la vie avec d’autres phasmes nés en captivité… Ce n'est pas la même espèce non plus.


  • -          Découverte de la reproduction : il semble très facile de voir se reproduire les phasmes (pour l’espèce Carausius morosus). Les phasmes bâtons de l’espèce que nous avons, sont quasiment exclusivement des femelles et du coup, elles se reproduisent par parthénogenèse. Une femelle pourrait pondre entre 200 et 400 œufs au cours de sa vie qui dure environ 6 mois. En 3 mois, nous avons déjà 490 œufs… sachant que nous avons actuellement 6 phasmes (oui on en a récupéré 4 de plus à l’école….), mais je ne sais pas combien de phasmes sont au stade de la ponte…
  • -          Découverte de la croissance : les phasmes peuvent muer jusqu’à 6 fois au cours de leur vie. Ce n’est pas toujours facile de s’en rendre compte car ils peuvent manger leur mue ! Nous avons eu la chance de voir 2 mues en 3 mois. Il m’a même fallu aider un des phasmes à en sortir car il était coincé et qu’il avait déjà perdu une patte (ils ont la capacité de sacrifier leur membre quand ils se font attaquer !!!!). C’est d’ailleurs pour cela qu’il faut bien penser à humidifier les œufs et l’atmosphère du terrarium pour que la sortie de l’œuf ou de la mue se fasse plus facilement….


 Un phasme dans sa mue :
 Il en sort progressivement :
Et voilà le phasme qui est sorti de sa mue, il va la manger par la suite :


  • -       Facilitateur de comptage : quel plaisir pour les enfants de compter les œufs ! Il est alors possible de les faire regrouper par 2 ou par 5 pour leur demander de compter de 2 en 2 ou de 5 en 5…. Compter devient un jeu d’enfant ! Ma maxi a pris l’habitude à chaque nettoyage du terrarium de faire son addition posée pour savoir le nombre d’œufs que nous avons au total avec les nouveaux arrivés.


  • -         Facilitateur d’observation : les enfants aiment regarder les phasmes, compter les pattes (parce qu’il en manque parfois), les antennes, c’est d’ailleurs un moyen de les reconnaître, sauf s’ils muent sans que l’on s’en rende compte ! Et le jour, il faut les chercher car ils se cachent particulièrement bien dans les feuilles de lierre (ou ronce), c’est beaucoup plus simple la nuit ou en fin de journée (c’est un animal nocturne) où ils commencent à manger et à se déplacer !!!


Petite photo de nuit :
  • -          vecteur de sensations fortes : (quelques anecdotes pour le plaisir)

o   nous n’arrivions pas à retrouver un phasme dans le terrarium, j’a donc fait coulisser la vitre en verre, et je me suis alors rendue compte, qu’il était dans la rainure et qu’en ouvrant je l’avais plié en deux… j’en étais bouleversée et je me souviens du regard de ma maxi et de ses mots « maman, s’il est mort, je ne t’en voudrais pas mais je serai vraiment très très très triste… » heureusement 2 heures après, il s’est remis à bouger !!!!!
o   un matin impossible de trouver « Géant » dans le terrarium, je me suis rendue compte que la vitre avait été mal refermée…. La panique !!! Ma mini se baisse et nous annonce qu’il y a des crottes par terre dans la chambre… nous avions donc la confirmation de la sortie du phasme dans la chambre de ma maxi ! Obligée de partir à l’école contrariée par cette perte… Le soir, en rentrant de l’école nous avons regardé si « Géant » n’était pas sur le lierre que nous avions disposé dans la chambre, mais non, aucun signe du phasme ! j’ai commencé à trier tous les légos un par un délicatement à la recherche du phasme perdu… Puis j’ai regardé le terrarium pour découvrir Géant accroché sur la vitre à l’extérieur du terrarium : il était revenu !!!!!
o   il m’a fallu m’occuper des 6 phasmes en l’absence de ma maxi pendant 3 semaines, je n’avais qu’une crainte : que l’un des phasmes ne meurent en son absence…. « Maman, si un phasme meure, tu me le diras et tu le mettras dans le cimetière hein maman et si ça pouvait ne pas être « Gourmand » ça ira… » autant dire que j’avais la pression, j’allais les voir dès mon réveil, le soir au retour du boulot et en me couchant !!!
o   Et nous sommes même partis en Espagne pour nos 3 semaines de congés avec les phasmes dans le coffre ! heureusement, ils ont aimé la nourriture espagnole (comprendre le lierre d’Espagne ;-)).
 o  Nous avons mis un grillage pour leur faire un petit mur d'escalade !



Alors que diriez-vous d’avoir des phasmes chez vous ? C’est quand même beaucoup plus drôle qu’un poisson rouge qui tourne dans son bocal, non ? Nous attendons maintenant de voir si les œufs vont éclore et quel sera le pourcentage d’éclosion, en espérant qu’il ne soit pas proche des 100% parce que sinon on va rapidement avoir un gros problème !!!! Si les œufs arrivent à éclore, je devrais pouvoir en envoyer à ceux qui sont intéressés, je dis ça, je ne dis rien (#jdcjdr)

Quelques sites bien documentés :


Attention : cette espèce de phasme, la plus commune dans nos écoles, ne doit pas être rejetée dans la nature car elle est différente des espèces indigènes de nos jardins… Il faut donc détruire les œufs plutôt que les bébés phasmes en les écrasant par exemple…. Le risque est sinon de voir disparaître nos trois espèces françaises de phasmes….

Un grand merci à la maîtresse de CP de ma maxi qui nous a fait découvrir les phasmes !!!
C'était ma participation au rendez-vous mensuel "rendez-vous nature" de l'excellent blog Ma p'tite Tribu !

10 commentaires:

  1. a cool! manque plus que les oeufs :)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, avec mes Lutins nous aimerions beaucoup nous lancer dans l'elevage et sur l'observation des phasmes. J'ai vu que vous aviez envoyer des oeufs à Doriane du blog Le pays des merveilles. Je me demandais s'il vous en reste et s'il est toujours possible pour vous d'en envoyer?
    Merci pour ce super article qui m'a encore plus donné envie de nous lancer dans cette aventure.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour actuellement nous n'avons plus d'œufs ... mais nos bébés sont déjà grands ils devraient bientot se mettre à pondre. Reviens vers moi dans un mois je pense

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK. Super, je te recontacterai d'ici là alors. En attendant je vais aller lire toutes tes super activités.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Bonjour, comment vont vos phasmes? Pense tu qu'ils vont avoir des œufs bientôt? Comme tu me l'as demandé je te recontacte pour savoir.

      Supprimer
  4. Coucou ! Toujours pas d'oeufs mais ils grandissent bien donc j'ai bon espoir ! Je te poste un message des que les œufs arrivent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK. Super ! Bonne journée

      Supprimer
    2. j'ai des oeufs !!! tu m'envoies ton adresse postale par email espritvientenjouant@gmail.com ou via la page facebook stp :-)

      Supprimer
    3. Bonjour je suis intéressée pour les oeufs, en avez vous toujours ? Merci d'avance ! �� Pauline☺

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...